Le guide de votre bien-être à domicile

Ayurveda

Actualités

Déterminer le profil cosmétique selon le dosha

Originaire de l’Inde, l’Ayurveda en sanskrit « science de la vie » est un système médical très complet et vieux de plusieurs millénaires qui connait de plus en plus d’adeptes. Ce qui séduit, c’est surtout cette quête d’harmonie entre le corps et l’esprit, le mode de vie et l’environnement à travers l’équilibre de trois Doshas ou entités composants la base du système ayurvédique: le Vata (air/espace), le
Khapa (terre/eau) et le Pitta (Feu) qui sont les différents constituants du monde et du corps humain. L’une de ces trois doshas domine et détermine notre constitution et notre caractère sur le plan physique, mental mais aussi dans le système organique de la constitution de la peau et des cheveux.
Et tout déséquilibre dans ce système, comme un dosha perturbé, causerait des maladies ou des anomalies selon la médecine ayurvédique. Ainsi le souci de tout un chacun devrait être de retrouver un état naturel où toutes ses doshas seraient à leur dose optimale afin d’assurer la bonne santé et le bonheur. L’ayurvéda est donc un système de santé qui envisage l’homme dans toute sa globalité.

-Vata (Air/Ether)
Le dosha vata est le principe qui régit le mouvement, le système nerveux et la respiration dans le fonctionnement du corps humain.
En cosmétique : Les personnes de type Vata ont une peau sensible aux effets du soleil, à la sécheresse de la peau, et aux réactions comme le psoriasis et l’eczéma, la coloration foncée des cernes et le vieillissement cutané. Leurs cheveux sont fins, souples, plutôt secs et fragiles.

-Pitta (Feu)
Le dosha pitta est responsable des processus de digestion, de la chaleur mais aussi de l’énergie.
En cosmétique: Ceux ayant une constitution fortement tournée vers Pitta ont une peau plutôt claire, chaude, souple et irritable et très sensible au soleil. Certains signes montrent un déséquilibre du dosha pitta comme peau grasse, couperosée, des taches de rousseur, de l’acné, une forte odeur corporelle, infection bactériennes fongique, couperose, rougeurs, acné etc…Les cheveux des personnalités Pita sont fins, souples, fragiles, plutôt blond ou cuivrés qui peuvent devenir blancs prématurément.

-Kapha (terre/eau)
Ce dosha représente le principe de la préservation. On lui doit la fermeté et la stabilité du corps. Le kapha nous procurerait la force, la patience, l’endurance et la stabilité psychique ainsi qu’ un système immunitaire efficace.
D’un point de vue cosmétique : On note une peau grasse, épaisse et résistante avec des pores dilatés, des comédons. La peau est également sensible au froid et à l’humidité, élastique et bien hydratée. Les cheveux sont denses, éclatante et robuste.
Un déséquilibre de khapa entraînerait des cheveux gras, une peau pale, grasse sujet aux comédons et aux points noirs.

Le lait d’or ou golden milk : la boisson ayurvédique par excellence

A moins d’être amateur de cuisine indoue, il est difficile de consommer plus de 4 grammes de poudre de curcuma chaque jour. L’idéal se retrouve donc dans ce cher Lait d’or. Ne vous fiez pas à vos préjugés foireux : le Lait d’or a un goût particulièrement délicieux !
Pour commencer, il vous faut préparer la pâte de curcuma :
– 1/4 tasse de poudre de curcuma (moulue par vos soins de préférence, avec du curcuma frais)
– 1/2 cuillère à café de poivre noir fraîchement moulu
– 1/2 tasse d’eau de source
Mélanger la poudre et l’eau dans une petite casserole à mettre à feu moyen. Continuer à mélanger jusqu’à ce que la préparation épaississe.
Laisser refroidir le mélange et le garder dans un petit pot de verre dans le réfrigérateur.
Cette pâte, comme convenu, sera utilisée pour concocter votre Lait d’Or.
– 1 tasse de lait végétal (amande ou coco)
– 1 cuillère à soupe d’huile d’amande ou de coco. Une bonne huile d’olive pressée à froid peut également être employée.
– 1/4 de cuillère à café de votre pâte de curcuma
– du miel
Il vous suffit alors de mélanger les ingrédients (sauf le miel) dans une casserole et, en mélangeant constamment, de faire frémir le mélange (sans le faire bouillir), puis, hors du feu, d’ajouter le miel.
Une fois prêt, le mélange peut être réfrigéré dans un récipient en verre, et utilisé pendant 40 jours (le temps recommandé pour ce traitement naturel).
Concernant le lait végétal utilisé, il en existe de toutes sortes. La base idéale de la recette vous propose le lait d’amande ou celui de coco, question de goût. Mais, les laits de riz, d’avoine, de soja, de noisette, etc… sont les bienvenus dans la recette !
Pour les végétaliens et ceux qui n’aiment tout simplement pas le miel, vous pouvez remplacer ce dernier par du sucre naturel : sirop d’Agave, Caroube, sirop d’Erable, sève de Kitul ou même des sirops de céréales (riz, blé ou malt).
Pour une saveur optimale, vous pouvez saupoudrez d’un peu de cannelle (qui s’avère être également un anti viral et anti bactérien ultra puissant).
Et pour le reste, à vous de trouver vos propres alternatives gustatives et bienfaisantes !

Les poudres ayurvédiques utilisées pour le soin des cheveux

Une bonne alternative aux shampoings conventionnels, les poudres de plantes ayurvédiques permettent un nettoyage doux des cheveux tout en profitant des bienfaits des plantes.

Pour laver les cheveux secs, sensibles ayant tendance à produire des pellicules sèches ; il faut associer 4 poudres de plantes ayurvédiques avec une petite dose de lait de coco pour hydrater et nourrir :
-25 % de poudre d’Amla
-25 % de poudre de Brahmi
-25 % de poudre de Sidr
-25 % de poudre de Neem
-1 cuillère à soupe de lait de coco
-Infusion de calendula (pour apaiser mon cuir chevelu)

Réalisation
Mélangez les poudres dans un bol.
Attention, les poudres sont volatiles, protégez votre nez et votre bouche avec un foulard ou un masque.
Ajoutez petit à petit l’infusion de calendula tiède jusqu’à obtenir une pâte homogène et fluide (pas trop épaisse pour faciliter l’application).
Ajoutez 1 cuillère à soupe de lait de coco.
Remuez et réservez.
Préparez le mélange de poudre quelques heures avant l’application afin que la poudre puisse bien se diluer dans l’eau et que les grains de poudre « éclatent ».
Le lait de coco est facultatif dans la recette, mais il apporte de la souplesse aux cheveux sans compter les vertus nutritives et hydratantes de ce lait.
L’infusion de calendula est apaisante, anti-inflammatoire, calmante. Elle est idéale pour apaiser les démangeaisons du cuir chevelu et apporter de la douceur. Elle peut être remplacée par une infusion d’ortie ou de prêle pour leurs vertus reminéralisantes et stimulantes de la pousse des cheveux.

Comment appliquer les poudres ayurvédiques sur les cheveux ?
Sous la douche, appliquez votre pâte de poudre ayurvédique sur le cuir chevelu et la longueur. Massez doucement le cuir chevelu et laissez agir 5 à 10 minutes.
Après avoir laissé poser la pâte sur vos cheveux, massez de nouveau et rincez à l’eau tiède.
Une dernière eau de rinçage vinaigrée termine le rinçage. La préparation ne mousse pas, c’est un peu perturbant quand on a l’habitude des shampoings conventionnels qui moussent.

Le massage ayurvédique : le déroulement de la séance

Le massage ayurvédique doit être pratiqué par un masseur confirmé en ayurvéda. Celui ci vous posera des questions pour déterminer si vous êtes de type Vata, Pitta, ou kapha. Il vous prendra le pouls et examinera votre langue pour décider de quelle façon il va procéder. Il appliquera la technique correspondant à vos caractéristiques et vos déséquilibres. C’est un soin unique et personnalisé.
Le massage Ayurvédique se déroule dans une pièce à la lumière tamisée et chauffée. Un fond musical vous prédispose à la détente. Il se pratique plutôt au sol mais peut quand même être fait sur une table de massage, à l’aide d’huiles naturelles composées de plantes médicinales. Ces huiles sont chaudes ou froides selon votre constitution et la saison.

Les huiles utilisées sont végétales (huile d’amande douce,de ricin,de noix de coco), mais celle qui est la plus utilisée est l’huile de sésame riche en fer, en cuivre, magnésium, et en phosphore. Elle est très nourrissante et hydratante.
En fonction du type dont vous faites partie, le masseur peut aussi utiliser plus ou moins d’huile. Mais si vous êtes de type Kapha, il utilisera plutôt une pâte à base de plante ( basilic, ou curcuma).

Vous êtes allongée pratiquement nue, vous gardez juste le slip, ou un string encore mieux. On vous couvre, seuls les endoits où l’on vous masse sont découverts. Des coussins sont placés sous vos chevilles pour plus de confort. Avant de commencer, on vous fera faire quelques exercices de relaxation et de respiration, pour une détente complète du corps et vous mettre en condition pour apprécier mentalement le massage. Il se déroule sans parler, pour être en adéquation avec le moment présent.

Il peut être pratiqué à deux ou à quatre mains. C’est un massage rythmé. Le masseur effectue des pressions et pétrit à des endroits bien précis du corps, ainsi que sur les pieds et la tête, du bout des doigts. En général le masseur commence par le dos, les jambes, les fessiers et fini la partie postérieure par les pieds. Ensuite vous vous allongez sur le dos, et il vous masse le buste, les bras, les mains, le devant des jambes, la nuque, le visage et en dernier le crâne.
A la fin du massage, on vous fera prendre une douche chaude pour vous débarrasser de l’huile restant sur le corps. Après la douche, on vous offrira une petite tasse de thé pour ses vertus détoxifiantes.

Nos conseils
-Ne rien prévoir immédiatement après le massage ayurvédique, car vous allez ressortir avec les cheveux huilés.
-Ne mangez pas juste avant le massage car il ne serait pas bénéfique.
-Le massage dure en moyenne 1 heure à 1 heure 30.
-Ce massage est contre-indiqué en cas de rhume, fièvre, maladies graves (cancer), ulcères intestinaux.
Sérénité, calme et apaisement vous accompagneront tout au long de ce massage.

Les poudres et dosha en Ayurvéda : véritable alliée capillaire

Les poudres en Ayurvéda s’utilisent en soin pour la chevelure. Il suffit de les mélanger avec de l’eau ou du lait pour faire une pâte crémeuse comme du yaourt avant le shampoo. Vous pouvez utiliser soit la poudre pure, soit la poudre mélangée à d’autres soit ajouter d’autres ingrédients à votre composition. Point de vue pratique, il faut bien mélanger pour ne pas avoir de grumeaux sinon ce serait trop difficile à rincer. Le temps de pose est de minimum 1h comme masque pour les cheveux en insistant sur les racines et les pointes. Pour des cheveux éclatants de santé, voici la liste des poudres de soin ayurvédique adaptées selon chaque dosha :

-Neem : idéale pour le cuir chevelu à problème car elle soulage les démangeaisons, enlève les pellicules et soigne les maladies du cuir chevelu. Elle lutte aussi contre les poux en détoxifiant les cheveux de la pollution. C’est une poudre pour les personnes en manque de Vâta.
-Amla : renforce le cheveu dès la racine. Accélère la repousse et rend la chevelure plus brillante et plus forte. Pour les personnes qui ont des problèmes de chute de cheveux, elle est aussi conseillée. C’est une poudre pour les personnes en manque de Kapha.
-Bhringaraj : avec des propriétés similaires avec l’Amla, cette poudre fortifie les cheveux et à tendance à les foncer. De plus, elle apporte de la masse et densifie la chevelure. C’est une poudre pour les personnes en manque de Pitta.
-Poudre de Rose de Damas : ce n’est pas vraiment une poudre pour le soin des cheveux mais elle apporte un doux parfum aux cheveux. C’est une poudre pour tous les doshas dominants.
-Brahmi : excellente pour la repousse et évite la chute des cheveux. Elle rend les cheveux plus brillants et plus volumineux. Elle soigne le cuir chevelu. C’est une poudre adaptée pour tous les doshas dominants.
-Tulsi : apaise le cuir chevelu et élimine les pellicules et démangeaisons. Elle redonne de l’éclat aux cheveux fatigués. C’est une poudre pour les personnes en manque de Pitta.
-Kachur Sugandhi : stimule la pousse des cheveux et les rend plus fort et brillant en laissant une délicate odeur épicée. Cette poudre apporte plus de masse à la chevelure et c’est la poudre la plus utilisée en soin capillaire.
-Sidr : utilisée comme shampooing naturel et contrairement à la poudre Shikakai, il ne fait pas dégorger les couleurs. Elle limite les problèmes de cuir chevelu. C’est une poudre pour les personnes en manque de Vâta.
-Poudre d’Orange : rend les cheveux plus souples et brillants et facilite le démêlage. Elle laisse également un doux parfum aux cheveux. C’est une poudre pour les personnes en manque de Pitta.
-Kapoor Kachli : c’est la petite s½ur de la poudre Kachur Sugandhi, elle a les mêmes effets mais moins efficace que sa grande s½ur par contre elle a un léger effet lissant. L’odeur n’est pas la même mais cette poudre laisse une odeur agréable. C’est une poudre pour les personnes en manque de Pitta.

Quelques épices et leurs bienfaits en Ayurvéda

Depuis longtemps, les épices ont marqué l’histoire car elles sont tellement appréciées et convoitées des Hommes qu’on les a appelé l’or noir. Les épices restent une grande richesse pour l’Inde car c’est dans ce pays qu’on trouve la plus grande variété au monde. Racines, baies, fruits, graines ou baies, les épices ont des vertus curatives, contribuent à des soins traditionnels de beauté et apportent une saveur particulière aux plats. Voici quelques épices utilisées en Ayurvéda et leurs bienfaits :

-Cannelle : sous forme d’écorce, la cannelle réchauffe l’organisme et a des effets positifs sur les organes ‘eaux’ c’est-à-dire les reins et la vessie. Elle traite les problèmes digestifs et améliore la circulation. La cannelle renforce, embellit et revigore également la chevelure.
-Asafoetida : utilisé en petite quantité, il évite les ballonnements, favorise la digestion et agit comme tonique nerveux.
-Coriandre : herbe aromatique qui apaise la tension nerveuse, rafraichit le corps et utile en cas de fièvre. La coriandre a un effet astringent sur la peau et réduit l’acné et l’érythème.
-Cardamone : graines noires utilisées en préparation du thé indien, la cardamone soulage la digestion et augmente la chaleur des reins. En cas de crampes d’estomac, elle soulage les douleurs. Elle allège le ventre après un repas trop abondant, rafraîchit l’haleine et soigne les démangeaisons.
-Curcuma : véritable purificateur du sang, le curcuma stimule la vésicule biliaire et le foie et abaisse le taux de cholestérol. Il a des actions antiviraux et antibactériennes et diminue les effets négatifs des radicaux libres sur la peau et réduit les oedèmes. Le curcuma est aussi utilisé comme masque pour le visage pour redonner de l’éclat.
-Cumin : avantageux pour le c½ur et les yeux, il est aussi excellent en cas de flatulences et d’indigestions.
-Gingembre : utile pour les douleurs arthritiques et les crampes d’estomac. Ce rhizome améliore la circulation sanguine et stimule la digestion des protéines. Mélangé avec du miel, le gingembre combat le rhume et l’angine. Pour guérir une migraine, une pâte de gingembre, de la cannelle et des clous de girofle à appliquer sur le front est efficace.
-Fenouil : En infusion, il rend les yeux plus brillants, redonne de l’éclat à un teint terne et propose des vertus désintoxiquantes. En assaisonnement, il est excellent pour les troubles digestifs.
-Girofle : favorise l’appétit et la digestion et a un effet réchauffant pour l’estomac et le foie. En cas de rage de dents, il soulage la douleur. Un massage avec de l’huile de clous de girofle dénoue aussi les muscles raides.
-Safran : utile en cas de fièvre et problème de foie. Le safran soulage les douleurs liées à la menstruation et évite l’indigestion et les troubles urinaires. Il adoucit et assouplit la peau.
-Poivre noir : c’est un stimulant digestif qui soulage également les problèmes respiratoires, les gargouillements et les ballonnements. Le poivre noir réchauffe et atténue les douleurs musculaires et le rhumatisme.
-Noix de muscade : améliore le sommeil, stimule l’appétit et soulage les troubles intestinaux et stomacaux. Il soulage les douleurs rhumatismales et soigne l’eczéma en appliquant une pâte à base de muscade en poudre et d’eau.
-Graines de moutarde : améliore le foie et l’estomac et combat les rhumatismes, la fièvre et l’asthme. L’huile de moutarde élimine aussi l’excès d’eau.

Herbes et épices : les churnas en Ayurvéda

Peu importe votre personnalité Dosha que ce soit vata, kapha ou pitta, l’alimentation ayurvédique se base beaucoup sur les herbes et les épices naturelles pour un régime personnalisé qu’on appelle les churnas (mélange de poudres).

Pour le Vata, le churna est un mélange de cumin, fenugrec, gingembre, sucre de canne, curcuma, asa foetida et sel. Cette poudre améliore la digestion et a un effet relaxant et calmant. En cas de ballonnements, flatulences et digestion capricieuse, ce mélange est la recette idéale pour oublier ces désagréments. Pour le profil Pitta, l’ayurvéda propose un churna composé de fenouil, coriande, sucre de canne, cumin, gingembre, cardamome, curcuma, cannelle et sel. Cette poudre apaise l’excès de feu et d’acidité et elle est bénéfique pour le foie. Le churna Pitta a des propriétés rafraïchissantes et adoucissantes. Pour la personnalité Kapha, le churna sert surtout de stimulant et de réchauffant. Le churna Kapha est composé de coriandre, poivre noir, gingembre sec, curcuma, graines de moutarde, cannelle, sucre de canne et sel. Ce mélange évite l’accumulation de mucus et procure un sentiment de légèreté. Il a également un effet bénéfique sur l’estomac.

Les churnas sont des mélanges d’épices et d’herbes à ajouter au moment de la cuisson ou à saupoudrer dans l’assiette. Selon le dosha, ils apportent des effets bénéfiques notamment l’équilibre et l’harmonie.

En Ayurveda, les rasayanas c’est quoi ?

Qui ne rêve pas de l’élixir de jouvence ? Vivre le plus longtemps possible et en bonne santé, c’est la philosophie des rasayanas en Ayurveda. La thérapie des rasayanas utilise les bienfaits de la nature et des minéraux pour avoir plus d’énergie et de force vitale. Elle aide également à la régénération des cellules pour repousser les limites du vieillissement. En Ayurveda, les rasayanas utilisent les minéraux et les plantes pour des soins ayurvédiques. Grâce à des mélanges spécifiques, cette thérapie apporte des remèdes personnalisés pour toujours apporter de l’équilibre à l’organisme et soigner les maladies déjà existantes. Les rasayanas est une partie importante de l’ayurveda car elle encourage un mode de vie sain et naturel durant toute l’existence. Dans les rasayanas, la médecine ayurvédique favorise le triphala, mélange qui améliore la digestion ou l’amrit kalash, une cure riche en antioxydants.

Adopter les rasayanas, c’est aussi profiter de ses nombreux bienfaits dont le plus important est le ralentissement du processus de vieillissement. Cette méthode stimule aussi l’intelligence et la mémoire et accroit la vigueur et l’énergie. Avec une cure naturelle de plantes et de minéraux, le sang est purifié et les tissus sont sains. Avec une régénération permanente des cellules, le système immunitaire est plus fort et lutte mieux contre les maladies surtout celles liées à l’âge. Au final, le secret de la longévité c’est le naturel. Les dégénérescences liées à l’âge ne sont pas une fatalité, on peut très bien les repousser aussi longtemps que possible. Pour gagner des années en plus, les rasayanas et l’ayurvéda est le secret de la jouvence.

En Ayurveda, le Panchakarma c’est quoi ?

Le Panchakarma est un processus en Ayurveda qui permet d’éliminer les toxines et les autres déchets de notre organisme. En effet, le corps ingère de nombreuses toxines avec l’environnement et la nourriture et il peut en être saturé. Cela peut influer de façon négative sur le mental et la santé physique. L’ayurveda préconise le Panchakarma pour se libérer de ce poids. Le terme ‘panchakarma’ est isssu du sanskrit ‘ pancha’ signifiant cinq et ‘karma’ qui veut dire action. Le processus du Panchakarma se déroule donc en 5 étapes.

La première étape du Panchakarma est le snehana qui consiste à ingérer du beurre clarifié. La deuxième étape qui est le virechana est une sorte de purge pour libérer les toxines. La troisième étape c’est l’abhyanga, un massage à l’huile pour éliminer les toxines. La quatrième étape est la syedana qui est de la sudation et enfin la cinquième étape c’est le basti qui est un lavement très léger garantissant l’élimination complète de la toxine. Après la Panchakarma, on peut très bien opter pour la nasya, la méthode qui nettoie les sinus et la shirodhara, une méthode utilisée pour apporter de l’équilibre nerveuse en utilisant de l’huile tiède.

Le processus du Panchakarma débarrasse le corps de toutes ses impuretés. A noter que la médecine ayurvédique préconise une détoxification de l’organisme à raison de 4 fois par an et le mieux au début de chaque changement de saison.

L’Ayurveda : une solution pour les jambes lourdes

Médecine traditionnelle indienne, l’Ayurveda met en avant le naturel pour soulager les maux au quotidien et stimuler la circulation sanguine pour les problèmes de jambes lourdes. Grâce au massage et à une alimentation spécifique, on peut oublier les désagréments des jambes lourdes. L’alimentation est la clé pour soulager les maux du corps et de l’esprit en Ayurveda. Selon les troubles physiques et psychologiques, l’alimentation doit être adaptée au patrimoine génétique, aux spécificités et aux envies de chaque individu. Ainsi pour les jambes lourdes, l’Ayurveda recommande une alimentation à base de curcuma, de gingembre et de cannelle car ces épices relancent la circulation sanguine. Avoir l’habitude de saupoudrer les plats avec ces épices est plus efficace que les bas de contention.

Quant au massage ayurvédique, il faut faire appel à des professionnels de l’ayurveda car les mains d’un expert seraient plus conseillées pour les jambes lourdes. En effet, il faut certaines habilités pour masser et améliorer la circulation sanguine en ayurveda. C’est des centres qui pratiquent l’Abhyanga et/ou le Pichauli qu’il faut consulter car ces deux massages sont les plus efficaces pour traiter les jambes lourdes. Pour un simple traitement à faire à la maison, l’ayurveda conseille d’envelopper les jambes avec des tissus imbibés d’eau fraiche afin qu’elles soient plus légères. Il suffit de laisser poser jusqu’à ce que les tissus se réchauffent et atteignent la température du corps. L’ayurveda préconise aussi les conseils de base pour lutter contre les jambes lourdes c’est-à-dire d’éviter la station débout ou fixe trop longtemps, trop de soleil et les pantalons trop serrés.

Optez pour l’Ayurveda pour votre cure détox

Une cure détox est essentielle pour éliminer les toxines responsables de maladies et de fatigue. Pour cela, l’Ayurveda peut être une solution. Pour les nettoyages des yeux, le tharpanam est conseillé, le nasyam pour les narines et le dhoopanam pour les oreilles. Quelques jours de cure à base de virechana, une purge de plante, nettoie les intestins complètement et détoxifie le foie et la vésicule. Durant les premiers jours de cure, vous pouvez ressentir des maux de tête ou une grande fatigue mais cela est dû à la mobilisation des toxines qui active la circulation sanguine. Un massage ayurvédique peut accompagner une cure justement pour éviter les sensations désagréables.

Une cure détox ayurvédique a de nombreux bienfaits. L’individu gagne en énergie, retrouve un bon sommeil et ressent une profonde détente. Les petits maux comme le mal de dos ou les douleurs articulaires sont également oubliés. Pour les personnes qui veulent perdre du poids de façon saine et durable, il faut aussi commencer par une cure détox pour avoir de meilleur résultat. L’esprit retrouve aussi sa tranquillité et on est moins sujet au stress. Massage, yoga, repas épicés ou végétariens, la médecine ayurvédique est pensée pour soulager les inflammations de l’organisme.

Si une cure détox ayurvédique vous intéresse, en France vous trouverez le centre Tapovan de Normandie (tapovan.com) et aussi le centre Thalasso Alliance Pornic (thalassopornic.com) ou la Thalasso de Carnac (thalasso-carnac.com). Rappelons qu’en France, le médecin ayurvédique n’est pas encore reconnue et n’a pas de statut légal. Pour trouver les praticiens formés, vous pouvez consulter ayurveda-France.org

Colloque international d’Ayurveda : des experts internationaux au service de la diététique

Le 13ème colloque international d’Ayurveda a réuni cette année tous les experts internationaux de la médecine ayurvédique autour d’une table ronde. Le thème cette année c’était, l’ayurveda non seulement pour guérir mais surtout pour rester en bonne santé. Le colloque a été animé par des danses, des ateliers de yoga, de la diététique ayurvédique, d’hypnose dans le domaine des douleurs chroniques, du yoga pour la grossesse mais aussi par des concepts de yagna pour les douleurs du dos. Parmi les experts présents à ce colloque, il y avait le Dr Athique, de la Cochetière, Dr Joshi, Dr Rajpoot et Kostopoulos.

Véronique de la Cochetière, sage-femme depuis 25 ans, confirmait que le massage ayurvédique et le yoga facilite le déroulement de la grossesse et l’accouchement. Bien manger, bien dormir et bien respirer sont le secret pour bien accueillir son enfant dans les meilleures conditions. Quant à Xavier de la Cochetière et Allain Cassagnau, ils ont animé une table ronde autour du thème ‘ solutions pour le stress’. En effet, les statistiques démontrent qu’un état de stress diminue l’espérance de vie de 50% mais si on arrive à bien gérer et avoir un mode de vie sain grâce à la médecine ayurvédique on peut éliminer le stress. 3 termes sont à respecter pour cela : le respect, la gratitude et l’humilité. Selon le gériatre ‘ lorsque l’on dépasse l’humilité, on peut aller vers l’absolu, le grand saut’. Ce qui veut dire que tout peut être possible. Le corps nous envoie des signaux tous les jours. Il faut apprendre à les déchiffrer grâce à nos sens pour éviter le stress. Etre en accord avec soi-même c’est aussi respecter les 3 besoins primitifs c’est-à-dire respirer, dormir, manger.

Ayurveda, les bienfaits du massage avec les pieds

Dans l’esprit ayurvédique, le pied agit à la place la main pour modeler le corps avec des gestes ciblés. Découverte du Chavutti Thiruma, un massage indien aux milles vertus.

Se faire marcher dessus…

Avec le Chavutti Thurima, les spécialistes d’Ayurveda utilisent leur pied pour agir en toute maîtrise sur la totalité du corps, vis-à-vis du Kerala. Lors d’une séance de massage, vous pouvez vous dénuder complètement ou mettre un pyjama léger en s’allongeant sur le sol. Après avoir étalé une huile tiède sur tout le corps, le masseur se tiendra en équilibre sur une corde horizontale pour vous masser le dos, les jambes, les bras avec un pied pendant que l’autre sera resté au sol.

La prescription

Ce massage est efficace pour guérir les douleurs musculaires, chasser les problèmes de tensions, corriger les mauvaises postures et réformer la mobilité du corps. Toujours suivant la médecine ayrvédique, le Chavutti Thurima agit sur la circulation sanguine tout en détoxifiant l’organisme. Cette technique est également utile pour chasser le stress et gérer les problèmes respiratoires.

Un massage anti cellulite

Dans une cure d’amaigrissement, le Chavutti Thiruma permet de remodeler la silhouette et chasser la cellulite avec ses capacités drainantes efficaces pour éliminer les captions et autres masses graisseuses. Comparé à un modelage classique, la pression du pied est nettement plus appuyée et plus profonde que celle de la main. Parce que les gestes sont plus doux et souples, le massage n’est en aucun cas agressif.

Pour celles qui sont tentées par le Chavutti Thiruma, les parties fragiles du corps seront massées à la main.

Recourir à la médecine ayurvédique pour prévenir et soulager les allergies

La médecine ayurvédique est sollicitée par de nombreuses personnes qui souffrent d’allergies. En effet, se soigner à l’aide des plantes répond à un mode de vie sain qui agit aussi bien pour le corps que l’esprit et l’âme.

Allergies et Ayurveda

Le classement des allergies se fait en fonction des 3 Dosha en Ayurveda. L’énergie vata, pitta et kaspha détermine le profil ayurvédique du patient. L’équilibre entre ces trois énergies définit l’état de santé de l’individu :

-Le type Vata : qui se caractérise par une sécheresse générale se manifeste par la peau et les cheveux. Pour ce type d’allergie, boire du thé de racine de gingembre 3 à 4 fois par jour est recommandé. Il faut aussi respirer de l’huile de sésame durant la journée. Une petite application d’huile sur les narines est suffisante.

-Le type Pitta : qui se caractérise par un sinus enflammé peut être soulagé par l’huile de coco. Il faut une application sur le sinus. Boire du thé de feuille de Neem 3 à 4 fois par jour est aussi recommandé.

-Le type Kaspha : qui se caractérise par une sorte de congestion doit être accompagné par une diète liquide à base de légumes frais et de jus de fruits une seule fois par semaine.

Pour les personnes qui sont sujettes à des allergies tout au long de l’année, elles doivent inclure la sauge, le cumin, le tulsi (basilic sacré) et le poivre de Cayenne dans leurs nourritures aussi souvent que possible. La barbane élimine les toxines de l’organisme tandis que l’ail soulage les démangeaisons. Le cassis est dédié pour les allergies respiratoires et dermiques et le plantain pour libérer les bronches.