Le guide de votre bien-être à domicile

Ayurveda

Ayurveda, une médecine de l'Inde ancienne

massage

© Valua Vitaly - Fotolia.com

L'Ayurveda, du sanscrit "ayur", vie et "veda", science, est une médecine millénaire indienne qui considère la personne dans son ensemble et se définit par une hygiène de vie très rigoureuse.
  1. Qu'est-ce que l'Ayurveda ?
  2. Petite histoire de l'Ayurveda

Qu'est-ce que l'Ayurveda ?

L’Ayurveda, ou médecine ayurvédique, est une science de la vie issue de la tradition indienne qui prône la recherche de l’harmonie et du bien-être. C'est à la fois une philosophie et une hygiène de vie qui envisage la personne d'un point de vue holistique et se propose de la soigner grâce à des techniques curatives complexes.

L'Ayurveda est considérée comme un art de vivre car elle prend en compte tous les aspects de l’être humain et de l’existence pour amener l'homme à comprendre et déchiffrer en profondeur sa vraie nature, atteindre le bien-être intérieur et améliorer ses relations avec autrui.

Les principes de base de l’Ayurveda, regroupés dans le Véda, sont restés les mêmes à travers les siècles car ils sont considérés comme des lois universelles de la Nature éternellement vraies, qui puisent leurs sources dans les textes sacrés de l'Inde antique. Ces lois sont celles de la connaissance entière des moyens de mener notre vie en harmonie avec la nature et les principes cosmiques.

En Ayurveda, il est dit que si nous nous réveillons de mauvaise humeur et fatigués, c'est le signe d'un déséquilibre ou d'un dysfonctionnement dans notre organisme. L'Ayurveda nous enseigne alors comment rééquilibrer nos énergies sur les plans physique, psychique, mental et spirituel, pour être bien dans notre peau et évoluer harmonieusement.

Fondé sur la diététique, la détoxification, la méditation, la respiration, la phytothérapie, le massage ayurvédique, le yoga, la respiration et de nombreuses autres méthodes de guérison holistiques, l'Ayurveda permet de rétablir et de maintenir l’équilibre entre notre corps et notre esprit.

Petite histoire de l'Ayurveda

L'Ayurveda puise sa source dans les Védas, c'est-à-dire les chants liturgiques, les formules magiques et les hymnes sacrés de l'Inde antique. D'après la légende, les secrets de l'Ayurveda furent révélés par les dieux aux anciens sages, alors que ces derniers se trouvaient en état de profonde méditation. Ces paroles divines, transmises oralement de maître à disciples, ont été compilées par écrit entre 400 et 200 avant J.-C. par Charaka et Sushruta. Charaka, qui considérait que toutes les maladies résultent d'une perte ou d'un manque de confiance en sa propre nature divine, se concentra sur la prévention et le traitement des maladies, la théorie des humeurs et la physiologie. Sushruta, pour sa part plus orienté vers l'anatomie et la chirurgie, décrivit dans le Sushruta Samhita les points énergétiques sans doute à l'origine de l'acupuncture. Aujourd'hui, les étudiants des universités indiennes emploient l'Astanga Hrdayam de Vagbhata, un résumé simplifié de ces deux premiers traités.

Au cours de la période védique ont été élaborées les notions de base (pneumatique, etc) de cette médecine savante qu'est l'Ayurveda. Pourtant, il semblerait qu'à l'époque on ignorait les causes véritables des maladies : elles étaient considérées non comme des manifestations pathologiques mais comme les conséquences d'une infraction à l'ordre des lois universelles de la Nature ou comme l'½uvre de divinités offensées, de démons ou de sorciers. Les hymnes védiques, permettant notamment d'implorer le pardon des dieux, étaient alors des moyens de guérison couramment utilisés. On renforçait leur efficacité grâce à des rituels et des opérations magiques. Les plantes, dont les effets curatifs sur l'organisme étaient pourtant déjà connus, jouaient la plupart du temps le rôle d'ingrédients magiques de ces rituels plutôt que de médicaments.

Vers la fin de la période védique, la médecine indienne commença à devenir plus rationnelle et observatrice, mettant progressivement en place un système de santé cohérent et complet : l'Ayurveda était née.

Au cours des siècles, la médecine ayurvédique eut à faire face à l'influence des médecines gréco-romaines, chinoises, tibétaines et perses ainsi qu'aux invasions musulmanes, et fut peu à peu délaissée et oubliée. L'Ayurveda réapparut en Inde pendant la Renaissance européenne mais fut plus tard interdite par les anglais lors des différentes colonisations européennes. C'est seulement avec l'Indépendance de 1947, et sous l'influence du Mahatma Gandhi, que l'Ayurveda a retrouvé ses lettres de noblesse. Aujourd'hui, l'Ayurveda suscite beaucoup d'intérêt grâce à son approche holistique. Elle est d'ailleurs représentée au ministère de la santé et dans les facultés de médecine, en délaissant toutefois quelque peu son aspect médical originel.